Femme tenant un panneau stop devant son visage

Voyance : comment éviter de vous faire piéger

Consulter un voyant en cabinet ou par le biais d’un service audiotel, ou d’un service de voyance privée permet d’avoir un éclairage sur notre existence. 
Les prédictions annoncées nous permettent d’influer de manière favorable sur notre futur. Le manque de déontologie et la recrudescence de nombreux voyants sur internet, ont pu donner a cette discipline ancestrale une mauvaise réputation. Voici 5 conseils pour aborder la voyance par téléphone en toute confiance.

1- Le déroulement d’une consultation de voyance 

La voyance est un acte qui touche à l’humain, à la sensibilité de la personne. En règle générale, une personne qui consulte a besoin d’être éclairée, d’obtenir un conseil et des réponses à ses questions.
Un bon voyant ne devra jamais exploiter son don à des fins malhonnêtes. 
Il devra toujours tenir un langage clair et précis, et veiller à ne pas influencer plus que de raison la personne qui s’en remet à lui.
Il doit être capable de cibler des événements faisants référence à votre passé, votre présent et votre futur.
Une consultation de voyance par téléphone ou en cabinet, doit toujours se dérouler à l’abri des regards et du bruit.
Le praticien aura besoin de calme pour se concentrer, et mener sa consultation dans les meilleures dispositions. 
Il n’est pas exclu qu’un voyant ne parvienne pas à ressentir la personne, et que les informations ne viennent pas à lui de manière fluide.
Il devra alors faire preuve d’honnêteté, et ne pas hésiter à mettre un terme à la consultation.
Cela ne démontre pas un manque de compétences, bien au contraire cette attitude sera tout à son honneur. 
Grace a ces premiers éléments, vous pouvez reconnaître l’étique et le professionnalisme d’un bon praticien.

2- Le cout de la prestation de voyance par téléphone

Une prestation de voyance doit être claire et précise quant à son coût.  Il est important qu’avant chaque consultation vous ayez pris connaissance des tarifs pratiqués. Le paiement devra toujours être identique à la prestation que vous aurez choisie au départ. Pas de surplus, pas de mauvaises surprises. Un bon voyant doit se tenir à l’écoute et faire preuve de professionnalisme. Il ne devra en aucun cas meubler la conversation en vous parlant de la pluie et du beau temps. Vous payez pour une consultation de qualité, cet entretient devra toujours être à la hauteur de vos attentes.

3- La notion de libre arbitre

En voyance, la notion de choix reste essentielle. Un bon voyant se doit de travailler avec tact et psychologie. Il doit transmettre les informations qui lui parviennent, sans pour autant les imposer.
Une bonne voyance sert à guider le consultant et à l’informer sur les possibilités qui s’offrent à lui. 
Les prédictions qui vous sont annoncées, ne doivent jamais vous encourager à l’inaction ou à la résignation. Le libre arbitre s’oppose au fatalisme. 
Il est important de comprendre que chacun est maître de ses décisions, et peut influencer le cours de son existence. En d’autres termes, chacune de vos actions peut modifier le cours des choses. 
Le rôle d’un bon voyant, sera de vous éclairer et vous guider dans la bonne direction. Il ne devra en aucun cas vous dicter vos choix. 
Essayez toujours de garder à l’esprit qu’il n’existe pas de chemin tout tracé. Les prédictions vous permettent de connaître les éléments à venir, cependant votre futur sera toujours la conséquence des choix que vous ferez dans votre présent. Il est très important d’intégrer cette notion, afin de ne pas se sentir abusé ou déçu.

4-  La datation et la justesse des prédictions 

La notion de temps est souvent abordée en voyance, il est important de savoir qu’il est difficile pour un voyant (aussi grandes soient ses capacités de clairvoyance ou de clairaudience) d’établir la datation d’un évènement a l’heure et au jour près. Un bon praticien devra toujours vous mettre en garde contre la notion du temps. Le meilleur conseil qu’il puisse vous donner, c’est de vivre l’instant présent et ne surtout pas rester dans l’attente et l’inaction. En dépit de leurs facultés extrasensorielles, les professionnels des arts divinatoires n’en restent pas moins des êtres humains. 
Ils ne possèdent aucun pouvoirs surnaturels, et n’ont pas la science infuse. Il arrive dans de rares cas, que les prédictions ne se réalisent pas, qu’elles manquent de précisons, ou n’arrivent pas en temps voulu. Vous devrez toujours en avoir conscience lors de vos consultations.

5- L’abus de faiblesse en voyance

On reconnaît un voyant intègre à son respect de la charte déontologique.
En matière d’art divinatoire le praticien ne doit en aucun cas faire état de certitude, ni garantir la réalisation d’un événement à l’aide de quelconques travaux. 
Soyons clair ! Un médium n’a pas le pouvoir de faire revenir une personne, ni celui d’en obliger une autre à tomber amoureuse.
Si on vous promet de telles aberrations, soyez certains d’être face à une personne malhonnête qui n’en veut qu’à votre argent et qui  abuse de votre désarroi.
Ces pratiques mensongères ne sont pas incluses dans les arts divinatoires, c’est tout simplement de l’abus à la personne.

En espérant que ces informations vous aident à faire la part des choses, et vous permettent d’aborder la voyance en toute sérénité.