femme déprimée assise sur un lit

Comment appréhender une déception et rebondir ?

Dans la vie, les déceptions peuvent nous toucher à tout moment. Une déception, quelle soit amoureuse, professionnelle, familiale, ou autre, instaure un profond sentiment de vide, d’échec, voire de trahison dans certains cas.

Un étrange sentiment de tristesse né du fait que l’on vit quelque chose différent de nos attentes. La déception correspond en quelque sorte à une forme d’insatisfaction. Que cette attente ait été préparée ou imaginée, elle ne se déroule pas vraiment comme prévu. Quand elle arrive, la déception peut parfois laisser place à une certaine forme de déprime. Si des personnes tombent de très-haut ou n’arrivent pas à gérer une forte déception, elles peuvent facilement sombrer. Certaines attitudes et réflexes permettent pourtant de mieux gérer les déceptions de la vie. Explications.

Les différentes formes de déceptions

Les déceptions peuvent se présenter sous différentes formes. Nous pouvons tout de même les classer par catégories.

Les déceptions professionnelles

Vous vous êtes investi depuis un bon moment dans votre entreprise pour décrocher cette promotion tant espérée. Vous vous êtes donné les moyens et vous l’attendiez vraiment depuis longtemps. Pourtant, malgré les efforts et les résultats, cette promotion tant attendue ne sera pas pour vous. Vous tombez alors de haut et vous éprouvez une réelle déception professionnelle.

Cet exemple concret montre comment la déception peut faire naître de la démotivation et de l’incompréhension chez le sujet. Après une telle déception, il devient ensuite très difficile de se motiver quotidiennement au travail.

Les déceptions amoureuses

Vous vivez une histoire d’amour avec quelqu’un et tout semble aller pour le mieux. Pourtant, sans crier gare, votre compagnon commence à prendre de la distance et sans ménagement, il décide de vous quitter.

Vous voyez alors que cette rupture amoureuse lie la déception à l’incompréhension, puis la souffrance. L’estime de soi est alors profondément impactée et la confiance n’est plus. Certaines personnes mettent d’ailleurs plusieurs mois, voire plus, pour se remettre d’une déception amoureuse.

Les déceptions amicales

Vous étiez en bons termes avec un ami, puis, du jour au lendemain, cet ami change et vous ne le comprenez plus. Une certaine distance se met alors en place sans que vous n’en compreniez le sens. Dans certains cas, l’éloignement a lieu après une dispute ou un quiproquo. Les choses deviennent compliquées, alors qu’elles étaient pourtant si simples auparavant.

En vivant cet exemple de déception de la vie, vous vous rendez compte que la roue tourne et que les choses changent. Vous vous demandez alors comment vous avez pu vous confier à cet ami et partager autant de choses, alors que plus rien ne vous lie aujourd’hui.

Les autres déceptions personnelles

On peut vivre aussi d’autres déceptions au quotidien, comme un litige avec un voisin ou un problème avec un article défectueux commandé et tant attendu. Mais bien souvent, la déception vient de soi. Il peut s’agir alors d’un échec pour la réussite d’un examen, une occasion manquée ou un oubli qui nous coûte cher. Cette déception de soi peut ensuite nous faire perdre confiance en nous et nous bloquer dans notre avancée.

Comment réagir après une déception ?

Après avoir énuméré les différentes formes de déception, voici quelques éléments qui vous aideront à aller de l’avant après avoir été déçu.

Si vous vivez une déception, dites-vous que quoi qu’il se passe, vous avez certainement fait de votre mieux. Si les choses arrivent, c’est qu’elles devaient arriver et rien ne sert de rester sur ce sentiment d’échec. Prenez le temps alors d’évacuer toute cette déception, en pleurant ou bien en écrivant, si cela s’avérait nécessaire.

N’hésitez pas à vous changer les idées, en prenant beaucoup de temps pour vous. En effet, après une déception, il est important de prendre soin de soi. Faites essentiellement ce que vous avez envie de faire, sans parasiter votre esprit de mauvaises pensées. Il faut parvenir à ne pas vivre cette mauvaise expérience comme un échec ou une fatalité, mais comme une force pour pouvoir mieux avancer par la suite. Efforcez-vous de penser que vous faites pour le mieux et que ce n’est qu’un mauvais moment à passer. En restant focalisé uniquement sur ce qui ne va pas, vous ne faites que l’alimenter votre frustration. Il faut parvenir à s’en défaire assez rapidement, pour pouvoir ensuite se sentir mieux.

Savoir se détacher de ses attentes

Certaines personnes vivent beaucoup plus de déceptions que d’autres, car elles se sentent généralement impatientes. Elles vivent alors leur quotidien en éprouvant toujours une attente, que ce soit d’elles-mêmes, des autres ou de la vie en généralité. En étant trop dans l’attente, la démarche n’est finalement pas toujours en phase avec la réalité. Il faut prendre du recul face à une partie de nos attentes et de nos espoirs pour pouvoir digérer une déception. En effet, il existe souvent un fossé entre nos croyances, nos souhaits et la réalité. Nous ne pouvons parfois pas réaliser tous nos souhaits et nous devons en prendre conscience. Si nous vivons un sentiment de déception, c’est que nous étions dans l’attente d’un résultat. Nous devons donc nous détacher de ce désir intérieur, pour ensuite ne pas subir de déception, si jamais tous nos plans ne peuvent pas avoir lieu. Pour mieux vivre, il faudrait finalement comprendre que nos désirs ne mènent pas forcément tous à des résultats. En comprenant cela, il devient ainsi beaucoup plus facile de contrôler nos réactions face aux différents échecs de la vie.

Comprendre les raisons de notre déception

Et outre les nombreuses attentes, la déception peut naître de différents facteurs comme celui de ne pas écouter assez nos intuitions. Si vous ressentez des alertes, vous devez en tenir compte. Cette petite voix intérieure peut vous guider et vous aider à faire les bons choix.

Il faut aussi comprendre que des déceptions régulières démontrent peut-être que l’on se fixe des objectifs trop difficiles à atteindre et qu’il est peut-être temps de viser un cran plus bas. Pour d’autres, la déception exprime aussi des besoins spécifiques, qu’il conviendra d’analyser. Le but de cette déception est peut-être d’ailleurs de vous faire réagir et de vous interroger sur vous-même.

Posez-vous alors les bonnes questions : en quoi êtes-vous responsable de cette déception ? Pourquoi cet échec est-il arrivé ? C’est en trouvant les bonnes réponses qu’il deviendra ensuite plus facile de digérer les déceptions et de ne pas revivre des échecs similaires ou bien, en tout cas, de mieux les comprendre. Mais, sachez aussi que les déceptions à grandes ou petites échelles sont inévitables dans la vie.