Qu’est-ce que le paganisme ou polythéisme antique ?

paganisme

Le paganisme ou polythéisme fait référence à une pratique spirituelle qui se base sur les notions de nature et de traditions ancestrales. Cette pratique longtemps ignorée renaît de ses cendres et connaît à ce jour un véritable engouement. Le paganisme offre l’accès à une nouvelle ouverture spirituelle.

Paganisme : une pratique intimement liée à la terre

Le mot « paganisme » fait référence à plusieurs pratiques liées à la spiritualité. C’est le cas notamment du culte païen, qui se veut proche de la nature. Les adeptes du paganisme sont en quête de spiritualité personnelle, s’éloignant ainsi des pratiques « dites conventionnelles » liées aux différentes formes de religion.

Le paganisme met l’accent sur la recherche de spiritualité, en multipliant en outre les différentes possibilités d’ouverture.

Il existe une grande différence entre les païens voulant revenir aux traditions d’avant Christianisme et les croyants qui basent leur foi sur la spiritualité et leur sensibilité personnelle. Les deux pratiques sont bien distinctes.

La description des dieux païens

Polythéiste, la religion païenne permet à chacun de pouvoir choisir sa divinité. Selon ce qui se rapproche le plus de ses convictions personnelles, l’individu peut alors choisir sa divinité à prier. Il a notamment le choix entre la Déesse ou Dieu. Si la première représente la femme, le second correspond à l’homme. La déesse se nomme aussi « Gaïa » ou « Mère Nature ». Elle est présente dans différentes cultures du monde. La base du paganisme correspond finalement à cette liberté de choix pour définir personnellement la divinité à vénérer.

Dieu ou Déesse, les deux sont aussi bien représentés, sans oublier toutes les divinités issues de l’histoire, tels que les dieux grecs, égyptiens ou encore nordiques. Chaque personne peut ainsi définir qui il souhaite prier.

La religion païenne : une pratique libre

Quoi qu’il en soit, c’est avant tout en partant sur des traditions ancestrales que la pratique néo-païenne peut prendre place dans notre vie quotidienne. Au niveau des traditions notamment, la première pratique à distinguer est le Wicca, basée sur la nature. Cette spiritualité repose sur les deux entités décrites : le Dieu et la Déesse.

La deuxième est la pratique chamanique, intégrant l’idée d’altération de la conscience et de transes, pour s’élever spirituellement. Ce stade de conscience n’est pas possible à découvrir sans être recherché, mais en l’atteignant, elle permet d’avoir des réponses aux directions à prendre.

Il existe aussi de nombreuses autres pratiques. L’objectif est de suivre un processus convenant à l’individu et sa conception de la spiritualité. Nous n’avons pas tous les mêmes attentes et le fait de pouvoir personnaliser notre pratique grâce au paganisme est un gros atout.

Pratiquer un rituel spirituel en suivant le culte païen

Que ce soit en intérieur, ou à l’extérieur au plus près de la nature, il est tout à fait possible de pratiquer soi-même des rituels païens. Les pratiquants usent alors de leurs pouvoirs dans un environnement donné. Ce cercle de pratique peut aussi bien être tracé au sol que matérialisé par un autel par exemple, décoré d’objets favorisant la pratique. La pratique utilise notamment des symboles, mais aussi des objets pour entrer en contact avec le monde spirituel. Et cette pratique provient avant tout du croyant, arrivant alors à visualiser ce qu’il souhaite. Le rituel se développe notamment grâce au principe du paganisme, reposant sur cette phrase : « Fais ce que tu veux, tant que cela ne te nuit pas ». La magie Wicca est, à juste titre, utilisée en partant de l’équilibre énergétique dont nous disposons tous pour être transformés.

En conclusion : s’approprier le paganisme pour personnaliser sa pratique

En résumé, les cultes païens sont multiples et permettent d’évoluer selon son rythme. Chacun peut donc s’approprier sa croyance, en se basant essentiellement sur la nature. En effet, c’est en évoluant harmonieusement avec le monde, via des traditions ancestrales, que la mythologie païenne se base d’une façon générale. Offrant une très grande diversité de pratiques, chaque individu est ainsi libre de réaliser son propre parcours personnel et pratiquer à l’endroit souhaité. Que ce soit en étant confortablement installé chez soi ou directement dans la nature, le paganisme offre de multiples possibilités.