La culpabilité : un mal qui vous ronge de l’intérieur

Malheureusement, le fait de ressentir de la culpabilité reste un sentiment revenant régulièrement. Pour ne pas se laisser submerger par cette émotion, voici des clefs pour comprendre d’où part la culpabilité. Quels sont les  impacts qui découlent de ce sentiment, et comment s’en débarrasser.

jeune femme qui culpabilise

Prenant une place de plus en plus importante dans notre quotidien, la culpabilité née quand on a le sentiment d’avoir entravé nos valeurs. Elle se manifeste dans notre esprit par des remords, de la peur ou bien encore par de l’agitation. Loin de nous apaiser, elle peut même avoir des effets destructeurs dans notre corps. Du fait de notre morale ou de notre éthique, elle nous empêche d’avancer, car nous ne pensons qu’à ce que nous venons de dire ou de faire. Elle révèle pourtant notre conscience du bien et du mal, mais aussi nos véritables valeurs.

Comment se libérer de la culpabilité ?

Il reste souvent difficile de se libérer de la culpabilité, car, malgré nous, nous avons tendance à associer le monde au négatif. Aussi, ne faisons pas assez la différence entre l’imaginaire et la réalité, entre les croyances et la vie réelle. Cette culpabilité doit donc être stoppée suffisamment tôt, pour ne pas devoir subir l’échec et nous enfermer dans une spirale infernale. Si nous partons du principe qu’un monde idéal n’existe pas et ne peut être atteint, nous devons par contre trouver nos repères pour équilibrer notre quotidien.

Il faut apprendre à se faire plaisir sans culpabiliser, à assumer nos choix sans regretter ou encore à atteindre ses objectifs, en gardant en tête que des difficultés et de la démotivation peuvent surgir. Voici des astuces concrètes pour parvenir à se libérer du poids de la culpabilité.

Supprimer les pensées négatives

Dans un premier temps, refouler toute culpabilité, c’est tout d’abord éliminer de votre esprit tous les événements négatifs. Rien ne sert de garder en tête des anecdotes néfastes pour votre quotidien. Ne vous focalisez pas sur une déception, une rupture ou un changement trop soudain. Prenez finalement du temps pour vous arrêter sur des événements plus positifs et plus bénéfiques.

femme avec un boulet attaché a son pied

Écrivez votre culpabilité

Et pour parvenir à vous libérer de vos pensées négatives, vous pouvez les coucher sur papier. Écrivez ce que vous ruminez actuellement, en notant bien tout ce qui vous préoccupe et en quoi cela fait naître en vous un sentiment de culpabilité. Vous devez écrire sans retenue, en laisser parler vos émotions. Ensuite, laissez cet écrit dans la « boîte négative » et essayez de ne plus y penser.

Ne négligez pas votre enfance

Si le sentiment de culpabilité est récurrent, replongez-vous dans votre enfance. Avez-vous eu des parents vous donnant sans cesse l’impression d’avoir fait quelque chose de mal ? Avez-vous vécu avec un sentiment de jalousie très présent ? Il se peut que ces éléments aient pu créer en vous un fort sentiment de culpabilité. En prendre conscience, c’est déjà en fait parvenir à se guérir en partie.

Prendre le temps de réagir

Pour réduire ce sentiment de culpabilité vous minant tant, repérez les situations vous invitant à la culpabilité. Et quand vous vivez cet événement précis ou que vous êtes avec ces personnes en question, ne dites rien. Ne réagissez pas spontanément pour faire naître un sentiment de culpabilité inutile, mais prenez le temps d’écouter ce que les autres ont à vous dire. Si besoin, gardez vos distances avec les personnes créant un sentiment trop fort de culpabilité.

Restez réaliste

Si vous souhaitez faire un régime miracle en peu de temps par exemple, et que vous savez que cela n’est pas possible, restez réaliste. Rien ne sert de se fixer des objectifs trop élevés pour vivre de la culpabilité par la suite. Autant être réaliste, pragmatique et bienveillant envers soi-même, cela évitera bien des complications.

Ne culpabilisez pas des erreurs des autres

Culpabilité inévitable, nous voulons souvent nous accuser à tort de telle ou telle réaction. Gardez en tête que dans n’importe quel cas, vous n’êtes pas responsables des agissements des autres.

Se pardonner soi-même

Se libérer du poids de la culpabilité, c’est également apprendre à se pardonner. Vous devez partir du principe que vous avez le droit à l’erreur. En partant de cela, vous pourrez alors vous ouvrir plus facilement au bonheur.