Certaines personnes dans le coma ou ayant frôlé la mort ont vécu une expérience de mort imminente. Longtemps considérées comme des phénomènes paranormaux, ses expériences sont aujourd’hui prises au sérieux par des médecins et des équipes scientifiques qui les étudient. Comment savoir si on a vécu une expérience de mort imminente ?

Qu’est-ce que la mort imminente ?

Le cerveau serait un récepteur d’informations, un peu comme les ordinateurs avec des informations situées dans le cloud.

mort imminente

Cette théorie vient du fait que lorsque le cerveau s’arrête, dans les quinze secondes suivant l’arrêt cardiaque, alors que l’électroencéphalogramme est plat, des personnes ayant vécues l’expérience font état d’une perception plus aiguë qu’en temps normal. Ces personnes sont capables de décrire ce qui se passe et/ou ce qui se dit dans la pièce où ils se trouvent, dans une autre pièce et même à des kilomètres de là. Ils vivent alors des choses vérifiables qui ne peuvent découler d’une hallucination. En général dans les comas, dans le sommeil, dans l’hypnose, dans les arrêts cardiaques l’activité du cerveau est ralentie et c’est à ce moment-là que ces expansions de conscience surviennent.

Dès lors, il est possible de définir l’expérience de mort imminente comme l’ensemble de ce qui se vit durant un coma, dans un moment où une personne est dans un état qui pourrait conduire à la mort clinique ou est en état de mort cérébrale pendant lequel une réanimation est pratiquée. Cette expérience extraordinaire et inexplicable à l’heure actuelle suggère à qui en a le vécu ou le témoignage que l’existence d’un au-delà est possible.

Quelle est son origine ?

L’origine de l’expression prend racine en 1896 avec la publication de l’ouvrage “Le moi des mourants” par un chercheur psychologue et épistémologue du nom de Victor Egger. Le propos de ce livre se construit autour de témoignages d’alpinistes racontant avoir eus une sorte de vision complète de leur existence associée à une sensation de calme et de paix lors d’accidents, de chutes, survenues en haute montagne.

Dans l’histoire moderne, c’est le livre “ La vie après la vie” du psychiatre Raymond Moody qui pose les fondements des théories récentes lors de sa publication en 1975. Il travaille notamment sur la décorporation, c’est-à-dire le fait de sortir de son corps, de se voir flotter au-dessus de soi ou encore d’assister à des événements géographiquement éloignés de son corps physique.

Quels sont ses « symptômes » ?

Les témoignages de mort imminente sont si nombreux qu’ils forment désormais des listes de symptômes évocateurs devenus presque prototypiques. Parmi les plus communs sont la vision d’un tunnel, de lumière, d’une aura, la décorporation, la visite de lieux connus ou inconnus… Il existe, en plus de l’aspect visuel, un panel de sensations telles que le calme, la paix, le bien-être, revivre sa vie, l’impression que plus rien n’existe, le flottement, la plénitude, la perception totale, une forme de compréhension, une fusion avec l’univers… S’ajoute à cela, une part communicationnelle.

Les personnes relatent avec précision des choses entendues pendant leur inconscience mais aussi la rencontre et l’échange avec des êtres mystiques, des défunts, des proches décédés ou des inconnus. C’est le cas de Eben Alexander, un neurochirurgien travaillant sur le cerveau, pour qui ces expériences étaient des hallucinations jusqu’à ce qu’il vive un grave coma.

Après ce dernier, il raconte être allé dans l’au-delà et avoir rencontré une femme qu’il ne connaissait pas. Il la retrouve en photo deux mois après en faisant des recherches sur ses parents biologiques. Il s’agit en fait de sa sœur biologique décédée au moment de son expérience. Cela démontre bien que cette image-là n’était pas dans son cerveau, à l’intérieur de ces pensées ou dans sa mémoire…

Mort et spiritualité

Dans certains cas, « l’expérienceur » a une vision proche du purgatoire. Un lieu d’enfer avec une chaleur insupportable. Parfois, au contraire l’état de conscience est si symbiotique et paisible que l’expérience suggère le paradis. Croyant ou non, la personne retient bien souvent de cette expérience une nouvelle façon d’appréhender l’existence, comme si une seconde chance lui était offerte.

experience mort imminente

Faire l’expérience de la mort: un phénomène incroyable.

Au sortir de l’expérience, d’autres encore se découvrent des dons de médiums. Pour beaucoup, c’est une sorte de résurrection à la vie, dans laquelle le sujet n’a plus peur de la mort, croit en la réincarnation et aborde la vie comme un cadeau dont il doit profiter en vivant pleinement et en faisant don de soi.

Le nombre de témoignages force les scientifiques à ne plus prendre les « expérienceurs » comme des illuminés mais à tenter de résoudre les rouages de ce phénomène notamment par l’imagerie du cerveau.

Et quand bien même, l’homme serait loin d’obtenir une ou des réponses, désormais il est formellement établit que ces expériences sont réelles. N’hésitez plus à faire part de vos témoignages, vous verrez que vous êtes loin d’être seul à l’avoir vécu.