L’arbre de vie : origine et signification

L’arbre de vie est un symbole, développé au fil du temps, dans de nombreuses religions et croyances. Il reste aujourd’hui un élément fortement représenté. L’arbre de vie est présent à travers les convictions religieuses ou de bien-être, mais il est aussi utilisé en décoration, dans les collections de bijoux, en peinture… Percez les mystères de l’arbre de vie, en comprenant ses origines et ses significations sacrées.

Les origines de l’arbre de vie

L’arbre de vie a une signification très forte. Il est représenté sous la forme d’un arbre, avec un tronc, de grandes racines et des ramures bien présentes. Il est utilisé dans de multiples civilisations comme en Égypte, en Amérique latine, en Europe ou encore en Inde, et cela depuis des générations.
Ce symbole spirituel est puissant. Il évoque la création de l’humanité. On le retrouve dans les religions, mais aussi en philosophie, en mythologie ou dans les sciences, et ce depuis des millénaires.
D’une façon plus générale, l’arbre de vie est synonyme d’évolution de l’homme et de générosité de la nature, que ce soit grâce à ses fruits ou l’ombre qu’il apporte. Ses racines rappellent la thématique de l’encrage, de la création, de la production et du cycle de la vie. Selon les religions et les croyances, on confère à cet arbre bien plus de pouvoir et de puissance…

Arbre de vie symbolique sacrée

L’arbre de vie est présent dans de nombreuses croyances et religions. Souvent utilisé comme symbole de l’immortalité, il a su garder un côté sacré et mystique. L’arbre illustre le cycle de la vie, avec la mort et la résurrection. Il reflète le parcours de l’homme sur terre.
Pour certains, l’arbre de vie symbolise l’homme, la terre et le ciel, avec l’homme au milieu des deux protagonistes, révélant la matière et l’âme.

Les bienfaits de l’arbre de vie

L’arbre de vie peut vous aider à trouver votre bonheur. Les professionnels du bien-être font allusion à cet arbre mystique pour montrer comment le corps rejoint l’esprit. Très présent en sophrologie, ce symbole est utilisé pour évoquer toutes les parties du corps et leur interaction.

L’arbre de vie et les différentes religions

Afin de comprendre l’arbre de vie, il est essentiel de se pencher sur les textes religieux. Pour chaque conviction, l’arbre de vie a des significations bien différentes :

– L’arbre de vie dans le christianisme

La Bible évoque l’arbre de vie au moment de la Genèse, dans les versets 8 et 9 du chapitre 2. Le livre religieux fait référence au symbole en évoquant le jardin d’Éden et la source de la vie éternelle. Un peu plus loin, l’arbre de vie réapparaît pour caractériser le nouveau jardin du paradis.

– L’arbre de vie dans le bouddhisme

Connu sous l’appellation « le Bodhi », l’arbre de vie a permis à Bouddha de recevoir l’éveil pour commencer l’enseignement. Dans la religion bouddhiste, il véhicule l’image d’une bonté spirituelle et reste lié à la vie directe de Bouddha. On le représente d’un figuier, sous le nom « Ficus Bengalensis ».

– L’arbre de vie dans l’islam

L’islam ne mentionne qu’un seul arbre de vie, ce qui diffère des autres croyances chrétiennes. Aussi nommé arbre de l’immortalité, cette image véhiculée par le Coran, est perçue par la plupart des fidèles comme un fait réel. L’arbre est le symbole de la vie éternelle, au centre du Paradis.

– L’arbre de vie dans l’hindouisme

Aussi nommé « Ashvatta », l’arbre de vie est représenté à l’envers par rapport à ce que nous connaissons. Concrètement, il est dessiné avec des racines dans le ciel et des branches qui s’enracinent dans la terre. Il est lié au figuier, « Ficus Religiosa ».

– L’arbre de vie dans le judaïsme

L’arbre de vie est connu dans le judaïsme, en Hébreu sous le nom d’Etz Chaim, comme symbole des lois de l’univers. De plus, l’arbre de vie kabbalistique est le plus complexe car il est formé de 10 sphères pour représenter, entre autres, des piliers, des voiles, des mondes ou des sentiers. Chaque source est vue comme une énergie, reliée à une partie du corps humain.

L’arbre de vie ne cesse de fasciner les hommes, qui se l’approprient dans les croyances, cultures et traditions. C’est une représentation spirituelle à appréhender, pour un meilleur développement personnel.