AU
SOMMAIRE

À quel âge avons-nous le plus de chance de tromper notre partenaire ?

deux amoureux homme inquiet en regardant son telephone

L’infidélité est-elle vraiment une histoire d’âge ?

Si la question peut paraître saugrenue, elle a pourtant fait l’étude d’une enquête très sérieuse. Le site de rencontre anglais, Illicit Encounters, référence dans le domaine de l’infidélité conjugale, a réalisé une enquête pour déterminer à quel âge nous avons le plus de chance de tromper notre partenaire.

Il faut dire que le sujet est assez délicat et qu’il reste difficile d’obtenir des informations sur cette thématique. Chacun est alors en droit de se demander si la tromperie possède un âge et surtout si notre partenaire est dans la tranche d’âge la plus à risque.

Grâce aux réponses d’un millier d’inscrits sur leur site, l’enquête démontre des tranches d’âge charnière pour donner envie de tromper son partenaire. Cela correspond finalement à des phases de vie et à des évolutions plutôt personnelles.

La crise des 40 ans ?

Ce sondage amoureux, datant d’août 2016, révèle que les personnes trompant leur partenaire sont à la veille de fêter une nouvelle dizaine. Ainsi, ces individus trompent généralement, alors qu’ils ont 29 ans, 30 ans, 39 ans, 40 ans ou bien 49 ans par exemple.

Prêts à fêter leurs 30 ans, leurs 40 ans ou leurs 50 ans notamment, ils ont une envie soudaine d’aller « voir ailleurs ». Le passage à l’acte marque pour eux une certaine étape de transition. Ainsi, une nouvelle dizaine reste une étape que l’on retrouve très souvent dans la tromperie.

Finalement, il y aurait presque moins de risques de tromper son partenaire quand les sujets se trouvent au milieu de leur classe d’âge, comme à 35 ans ou 45 ans notamment.

Les 55 ans et plus : les personnes les plus ouvertes

La catégorie des 55 ans et plus apparaît assez ambivalente. Une personne trompant son partenaire à cet âge impacte beaucoup plus sa vie du couple que les plus jeunes, en comptabilisant plus de séparations. Pourtant, les 55 ans et plus apparaissent tout de même beaucoup plus libres que les jeunes couples.

homme qui retire son alliance

En fait, les personnes de cette catégorie d’âge trompent plus facilement leur moitié. Quand ils sentent que leur couple bat de l’aile, il n’est pas rare qu’ils aillent voir ailleurs. Ainsi, ils n’hésitent pas à chercher du réconfort et de l’amour autrement, à un moment donné. Plus volages que les jeunes couples, les jeunes seniors expriment de cette façon une certaine forme de liberté, tout en écoutant leur libido.

En étant conscients d’une certaine privation dans leur vie pour écouter la morale, ils osent désormais la dépasser et se faire plaisir. Et le fait qu’ils se posent moins de questions que les plus jeunes leur permet plus facilement de sauter le pas de la tromperie.

Même prendre le risque de la séparation dans leur couple ne leur fait plus peur. Conscients de leurs actes, ils font tout pour comprendre leur partenaire, en restant relativement proches. S’ils en ont la possibilité, ils préfèrent même nier l’existence de cette histoire pour avoir une vraie vie parallèle.

Et le mariage semble, pour les 55 ans et plus, donner une envie supplémentaire de tromper leur partenaire. Les chiffres de cette étude statistique démontrent que 14 % ont déjà trompé leur amour et ce chiffre monte à 20 % quand il s’agit de couples mariés. Et si la séparation n’est pas à l’ordre du jour, 18 % des personnes infidèles interrogées avouent rester actuellement avec leur compagnon essentiellement par habitude. Même si l’amour est parti, cette routine les rassure et leur plaît dans leur vie quotidienne. La peur du changement et de faire de la peine à l’autre est aussi un frein important.

Et si le fait de tromper son partenaire est aussi majoritairement représenté chez les personnes ayant bien connu les années 70, c’est parce que cette période correspond à la libération sexuelle. En ayant évolué durant cette période de l’histoire plus libérée, on remarque un plus grand nombre d’adultères.

Pourquoi trompe-t-on son partenaire ?

Et tout l’intérêt de cette étude statistique sur le fait de tromper son partenaire est aussi d’en connaître les causes. On se demande trop souvent pourquoi un individu est trompé et quelles raisons ont poussé sa moitié à passer à l’acte. Ces réponses peuvent être interprétées comme des pistes de travail pour mieux comprendre le passage à l’acte. Pour certaines personnes, il s’agira même de se remettre en question.

On écoute sa libido

La plupart des personnes répondent que c’est la libido, le moteur majeur de leur infidélité. 

Par manque de plaisir au lit avec leur partenaire habituel, ils ont eu besoin de pimenter leur sexualité. En recherchant un nouveau partenaire sexuel, ils ont alors renoué avec une certaine forme d’excitation, ils ont découvert d’autres plaisirs et aussi gagné en confiance.

On saisit une opportunité

La deuxième raison la plus donnée est celle de l’opportunité. L’occasion s’est alors présentée. Sans qu’elle soit calculée à l’avance, cette forme d’ouverture intervient à un moment où l’on s’y attend le moins. Prises sur le fait et écoutant plutôt leurs envies, ces personnes face à une situation d’infidélité veulent alors tenter l’expérience.

On s’ennuie sur le plan sexuel

La routine au lit impacte beaucoup le fait de vouloir tromper ou non son conjoint. Avec toujours les mêmes rituels sexuels, le couple peut alors vite s’enfermer dans une certaine routine. Ainsi, c’est pour cela qu’il doit sans cesse se renouveler et pimenter la vie intime. Le but étant d’éviter que l’un des partenaires soit tenté de tester des nouveautés ailleurs.

On reprend contact avec un ancien amour

Parfois, l’amour enfoui ressurgit. En retrouvant une personne désirée ou un ancien camarade, il devient alors tentant de se recréer de nouvelles opportunités. Si l’envie s’en fait ressentir, l’infidélité peut avoir lieu dans ce contexte. Avec les nouvelles technologies, il est d’ailleurs de plus en plus facile de retrouver rapidement d’anciennes connaissances et de renouer des liens.

On a besoin de changement

Après des années de mariage, certaines personnes ont envie de passer à autre chose. L’objectif diffère en fonction de chaque individu. Certains ont simplement besoin de se prouver qu’ils peuvent encore plaire, d’autres sont infidèles en raison  d’une absence totale de relations intimes, etc. Voulant profiter de la vie, ces personnes se laissent tenter par le changement. De nombreux partenaires infidèles trouvent le bénéfice dans la nouveauté, la folie, ou apprécient simplement le fait de se renouveler.

Si vous avez des doutes sur la fidélité de votre partenaire de vie, nos consultants peuvent vous aider à démêler le vrai du faux. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus. Un simple appel vous donne accès à une consultation privée dans le respect le plus total de votre anonymat.  

 

A lire aussi :

Faut il avouer une infidélité ?
Les femmes et l'infidélité : comment réagir 
Comment savoir s'il me trompe ? Les signes révélateurs 
Accepter ses infidélités ou le quitter ?
Infidélité : les 4 portraits les plus fréquents 

 

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments