silhouette de femme au couché du soleil

Comment accroître son intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle joue un rôle majeur dans le sens ou elle permet de mieux se comprendre. Il n’est pas toujours aisé de savoir contrôler ses émotions. L’intelligence est d’ailleurs depuis toujours opposée aux émotions, même si indéniablement les émotions influencent nos choix, nos pensées et notre mode de vie. Se laisser submerger par ses émotions est fréquent, il est donc important d’apprendre à développer son intelligence émotionnelle.

Que signifie l’intelligence émotionnelle ?

Posséder une intelligence émotionnelle, c’est se rendre compte de ses propres émotions, mais aussi de celle des autres, pour pouvoir mieux les gérer au quotidien. Popularisée par Daniel Goleman, l’intelligence émotionnelle repose, selon lui, sur cinq éléments principaux : 

  • La conscience de soi pour comprendre nos émotions.
  • La maîtrise de soi.
  • La motivation pour réussir des objectifs fixés.
  • L’empathie pour satisfaire les besoins des autres
  • Et pour finir, les compétences sociales pour lier différentes idées aux nôtres.

Améliorer son intelligence émotionnelle 

Voici quelques pistes pour booster votre intelligence émotionnelle au quotidien, notamment à partir d’une bonne connaissance de soi, des autres et de la détection d’éventuels blocages.

Écouter et comprendre ses émotions

Chaque nouvelle journée est associée à un lot d’émotions. Prenez le temps chaque jour d’écouter et de ressentir ces émotions. En période de bonheur, vous allez alors ressentir de la joie et de la satisfaction, en période de doutes et de questionnements, c’est peut-être plutôt du stress et de l’inquiétude qui prendront le dessus. Prenez le temps ainsi de ressentir vos émotions. Cette météo émotionnelle est bien présente et vous ne pouvez pas le nier. Se rendre compte de ses émotions et savoir à quoi elles correspondent est déjà une très belle étape vers l’intelligence émotionnelle. Apprenez également à normaliser vos émotions et à voir en quoi c’est tout à fait normal de ressentir telle ou telle chose. Restez aussi dans l’écoute et dans la bienveillance avec vous-même. Et quand vous dites aller mal, essayez alors de comprendre quelles émotions vous habitent. Cela peut-être de l’inquiétude, du stress, de l’anxiété, de la colère, de la mélancolie, de la déception, de l’angoisse amoureuse, etc.

Comprendre les émotions des autres

Pour bien comprendre l’intelligence émotionnelle, il est aussi important de comprendre les émotions des autres. Nommez alors les différentes émotions que vous pouvez trouver chez les autres et tentez de les comprendre. Vous pouvez aussi prendre le temps d’écouter des proches, en prenant une voix calme et posée pour les rassurer et les aider. Cette écoute empathique permet de s’ouvrir aux autres, mais aussi de mieux se comprendre soi-même. En se mettant à la place de l’autre et en comprenant ce qu’il ressent, les émotions deviennent ainsi plus simples à comprendre. Attention toutefois à savoir doser cette écoute, pour ne pas subir les effets néfastes d’éventuelles personnes toxiques.

Contrôler ses émotions

Quand on sent qu’une émotion négative arrive, il peut être intéressant d’apprendre à la contrôler pour éviter qu’elle nous submerge. Développer son intelligence émotionnelle, c’est aussi apprendre à contrôler ses émotions. Pour cela, quand une émotion négative survient, concentrez-vous alors sur votre respiration, puis essayez de vous éloigner de cette émotion négative pour pouvoir vous en défaire le plus rapidement possible. Sachez aussi que nous avons tous des pensées négatives, lesquelles nous affectent indéniablement. Il suffit juste de travailler afin qu’elles viennent de moins en moins troubler le quotidien. Ne vous laissez pas submerger par des pensées négatives et osez aller de l’avant. Imaginez cette petite voix négative qui veut vous déconcentrer et prendre le dessus sur votre vie pour pouvoir finalement vous donner les moyens de la contrôler au maximum.

Certaines personnes sont par contre trop dans le contrôle et ne parviennent pas à se décharger de leurs émotions. Quand une émotion est refoulée, elle peut alors avoir des effets néfastes. À vouloir trop se contrôler et se maîtriser, les émotions cachées peuvent avoir des effets pervers, comme une perte de confiance en soi ou une colère pouvant ressurgir à tout moment par exemple. Prenez donc le temps de bien analyser les émotions refoulées et ne les oubliez pas. Parfois, le fait de parler permet de libérer certaines tensions profondément enfouies. Car si ces émotions cachées ne se libèrent pas, elles peuvent générer des blocages émotionnels.  Restez par conséquent à l’écoute de vous-même pour contrôler vos émotions, sans toutefois les faire taire. Les émotions font partie de vous et vous ne pouvez donc pas les nier totalement.

Chasser les pensées ruminantes

Ces pensées négatives, aussi nommées « pensées ruminantes » quand les idées sont ressassées, peuvent vite venir nous gêner dans notre quotidien. Quand l’on sait que 95 % de nos pensées sont identiques à celle de la vielle et que 80 % sont négatives. On se dit effectivement qu’il vaut mieux apprendre à s’en défaire pour ne pas entretenir cette négativité. Pour cela, tentez de vous remémorer tous les moments positifs de la journée. L’exercice peut sembler difficile au début, surtout quand on a passé une assez mauvaise journée, mais il permet finalement d’entraîner son cerveau à chasser les pensées négatives. Le cerveau pourra également développer plus naturellement toutes les pensées positives.

Féliciter, complimenter et pardonner

Il est important d’adresser des paroles positives à ses proches ou aux personnes que l’on rencontre. Dès que vous le pouvez, n’hésitez pas à féliciter, remercier et encourager les autres. En recevant tous ces compliments, vous nourrissez un besoin de reconnaissance, pouvant même aller jusqu’à libérer des endorphines et de la dopamine. Grâce à cela, vous entretenez alors une meilleure relation de confiance dans vos échanges.

Et vous pouvez également vous féliciter vous-même, en vous remémorant ou en notant tous les événements positifs que vous avez réalisés. Soyez reconnaissant et n’hésitez pas à vous féliciter quand cela est nécessaire.

Développer son intelligence émotionnelle, c’est également savoir pardonner aux autres. N’hésitez pas à dire les choses, mais surtout à pardonner. Si des paroles ou des actes vous ont blessé, il est important de savoir passer outre. Cela fait finalement partie d’une certaine forme d’intelligence émotionnelle.

Besoin d’un éclairage ciblé ? Nous sommes là pour vous accompagner et répondre à toutes vos interrogations. Nul besoin de prendre rendez-vous pour entrer en contact avec un professionnel et obtenir des réponses pertinentes sur l’avenir, le présent, mais aussi le passé. Un simple appel et vous accédez quand vous le souhaitez à une séance de voyance par téléphone sans même avoir à vous déplacer. 

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires