40 ans : un bel âge qui invite à se remettre en question

Atteindre 40 ans, c’est entrer davantage dans les profondeurs de son esprit, parfois se réveiller et voir le monde autrement. C’est assurément un moment de la vie où les choses apparaissent différemment.

Les personnes qui ont vécues, celles qui ont élevé des enfants, celle qui ont bossé dur, se tournent désormais vers l’indépendance pour évoluer. Les priorités ne sont plus les mêmes et il faut savoir se réinventer pour trouver sa place.

femme de quarante ans

40 ans : l’âge idéal pour exister et se pencher sur le chemin parcouru

Avant quarante ans, la vie est souvent menée essentiellement par la routine et les obligations. La règle est la même pour tous, les tâches domestiques, le travail ou les enfants ponctuent le quotidien.

Désormais, vous vous rendez compte que vous aspirez à autre chose qu’à prouver votre existence. En somme, vous voulez vivre aujourd’hui essentiellement pour vous. Il faut dire aussi qu’entre vos études, vos premiers emplois et votre famille, vous avez donné beaucoup d’énergie pour montrer vos capacités et votre existence. Vous avez également voulu exister dans la société en vous trouvant une place sociale. Parfois, cet investissement a été réalisé au détriment de vous-même.

40 ans : On se recentre sur nos priorités

Au fil du temps, les tâches récurrentes deviennent moins importantes et on se recentre sur les activités principales. Nous devenons responsables de nous uniquement et nous en prenons réellement conscience.

C’est à ce moment précis que nous nous tournons vers notre monde intérieur, pour nous interroger sur nos réelles envies et nos passions. Si nous avions déjà pris du temps d’exprimer ce que nous aimons, nos motivations ont souvent été survolées par manque de temps. Loin du rythme tumultueux d’un quotidien agité, c’est vers des vibrations plus profondes que vous aspirez désormais.

L’âge de se comprendre soi-même

Prendre du temps uniquement pour soi peut faire peur. En effet, désormais affranchi de pas mal de contraintes familiales, vous souhaitez orienter votre vie vers votre existence. En fait, certaines personnes ne connaissent pas vraiment leurs passions et d’autres ont peur de vivre ce véritable désir.

C’est en comprenant nos aspirations que nous arrivons à mieux combler nos besoins de désirs. C’est en devenant plus conscient, que nous arrivons à mieux nous comprendre.

Pour mieux se comprendre soi-même, il est possible de se tourner vers des ouvrages qui traitent de ces sujets. Pour un accompagnement plus individualisé, des thérapeutes, coachs de vie, ou voyants, peuvent vous aider à mieux démêler cette quête de soi.

Crise de la quarantaine ou éveil profond ?

Avec du recul, ce besoin d’intériorité peut être vu comme une crise de la quarantaine. Pourtant, une crise trouve son origine dans une situation instable. Un éveil personnel correspond plus à une prise de conscience des éléments qui bougent en nous.

Certaines personnes pourront dire que leur divorce a été une véritable libération car elles ont ressenti un sentiment de liberté unique. Pour d’autres, c’est au niveau professionnel que tout a basculé.

Mais cette remise en question joue également sur notre physique. De toute évidence, le corps est mis à rude épreuve pendant ce temps de remise en question. Il n’est pas rare que vous vous sentiez fatigué, irrité, avec cette envie de fuir votre quotidien. Vos envies sont réduites et vous rêvez d’un ailleurs.

Que vos réflexions personnelles interviennent à 35, 40 ou 50 ans, il s’agit de cet éveil profond, de ce moment où vous liez votre existence à un début de spiritualité. Vous lâchez peu à peu, surtout les sphères de votre vie : les sentiments, le travail, la famille, les amis…

Cette remise en question se retrouve aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Il correspond à une prise de conscience du temps passé, associé à un changement de rythme psychique, mais aussi physiologique. Cette crise personnelle fait également écho à notre société, ventant les mérites de la puissance et de la rapidité. Tout doit être effectué vite et rapidement : aussi bien les tâches professionnelles, les réponses à des mails ou sms, les transports toujours plus rapides… Libérant des impératifs et contraintes, cette crise du milieu de vie nous invite à ralentir et à prendre le temps, déstabilisant les émotions, les valeurs, les comportements…

D’une façon générale, une envie de changement et une prise de conscience de son être deviennent, au fil du temps, presque des éléments nécessaires pour apprendre à mieux maîtriser son existence.