Altruisme

altruisme lexiqueL’altruisme est cette faculté de s’intéresser aux autres, mais sans attendre un réel retour. Si la volonté est bien là, cette générosité n’est pas toujours facile à mettre en place. En effet, nous attendons souvent beaucoup des autres. Et pour la psychologie, ce dévouement doit en fait être inné et non recherché. Arriver à faire le bien autour de soi doit se vivre spontanément, comme un don. L’altruisme bien ancré permet de ressentir comme plaisir le bonheur de donner et de voir les autres en profiter. Ce désintéressement doit être marqué, sans chercher une forme de retour, de réputation ou de récompense. Pour cela, seuls les individus proches d’une personne faisant preuve d’altruisme sont en règle générale capables de déceler cette grande qualité.

Différents signes permettent également de montrer une personne altruiste. C’est le cas notamment quand une grande peine est ressentie en voyant les autres souffrir. Cette empathie marquée permet de sentir les sentiments et les douleurs des autres. L’âme se sent alors heurtée pour s’ouvrir sur une forme d’appel à l’aide.

La deuxième caractéristique de l’altruisme consiste au fait de diffuser le bien, sans que les individus puissent s’en apercevoir. Ainsi, ce don de soi est réalisé sans que les autres puissent s’en apercevoir forcément. Si l’engagement est spontané, il est également discret. Il se fait simplement et sans mise en avant quelconque.

Il faut aussi noter qu’avec l’altruisme, le don de soi peut être offert à tout le monde, même à son pire ennemi. Cette générosité évidente se fait sans sélection et sans calcul. En faisant preuve d’altruisme, l’attention est la même pour tout le monde. Cette volonté de donner aux autres se réalise donc même auprès de personnes non appréciées.

Et la quatrième caractéristique de l’altruisme est ce goût du risque. Ce besoin d’aider les autres prime même sur la propre santé et le propre bonheur du donneur. Il lui arrive alors de ne pas veiller forcément à sa sécurité car sa générosité n’est pas calculée mais spontanée. Le don de soi se met en place sans se demander si le froid, la faim ou la fatigue peuvent être handicapants par exemple. Les personnes faisant preuve d’altruisme, n’ont pas peur du regard des autres, permettant de donner sans compter.

altruisme