Serpentaire

serpentaire

Si vous connaissez forcément les douze signes astrologiques, sachez que ces signes pourraient être en fait au nombre de treize. En effet, le treizième signe, nommé le serpentaire, a été révélé par la NASA elle-même. Associé au Bélier, au Lion et au Sagittaire, le Serpentaire est un quatrième signe de feu. Il correspond aux individus nés entre le 29 novembre et le 18 décembre. C’est en fait pendant cette période du Serpentaire que le Soleil traverse la constellation.
Le caractère principal du Serpentaire est avant tout sa sagesse. Il préfère vivre une vie relativement simple et sans difficultés particulières. Il aime le beau et accorde une large place à l’esthétique. Il peut compter sur son honnêteté, mais aussi sur sa clairvoyance ou encore sa grande faculté d’analyse pour avancer. Et grâce à ses capacités, il n’est pas rare que le natif du Serpentaire soit attiré par l’ésotérisme. Possédant une excellente énergie, le Serpentaire aime passer de bons moments avec son entourage. Il apprécie le fait que les choses soient animées autour de lui et avoir une vie très dynamique. D’ailleurs, c’est cette stabilité qui lui fait généralement défaut au quotidien.
Apparaissant dans des textes datant de -276 avant J.-C., le Serpentaire et sa constellation sont très anciens. Également nommé Ophiuchus, il se représente avec un homme, tenant un bâton sur lequel un serpent est enroulé dessus. On retrouve en quelque sorte le dessin médical du caducée. Il est d’ailleurs dit qu’Asclépios était médecin et qu’il réussit à soigner un serpent coupé en deux, lui permettant par la suite de ressusciter les morts. Mais le Dieu des Enfers, mécontent de ne plus compter assez d’individus autour de lui, demanda à Zeus de le foudroyer. Selon lui, si les hommes naissaient en tant que mortel, ils devaient le rester. C’est avec cette histoire que le treizième signe du Serpentaire pu voir le jour.
Mais l’astrologie préfère définir ses thèmes astraux sans ajouter les constellations définies par l’astronomie. Beaucoup d’astrologues préfèrent ne pas tenir compte de ce nouveau signe. Sa présence reste d’ailleurs très controversée. Se situant en début d’année, entre le Scorpion et le Sagittaire, il décale notamment tous les autres signes astrologiques.

serpentaire lexique