AU
SOMMAIRE

regard des autres

Comment réussir à se défaire du regard d’autrui ?

Dès le plus jeune âge déjà, notamment à l’école, le regard des autres impacte sur notre assurance et notre confiance en nous. Pour nous sentir bien, nous avons besoin de nous sentir aimés et appréciés. Ce regard nous suit tout au long de notre vie. Pourtant, il est essentiel de ne pas accorder trop d’importance aux jugements extérieurs. À travers cet article, nous vous donnons des pistes et des éléments de réponses utiles pour vous libérer du regard d’autrui et vivre essentiellement en fonction de ce que vous êtes en réalité.

Porter attention aux regards des autres, c’est assurément s’empêcher de vivre pour soi

Lorsque l’on est sensible aux regards et jugements d’autrui, on a tendance à vouloir se montrer toujours sous son meilleur jour. Nous voulons recevoir de l’admiration et de l’approbation au niveau social. Et même si certaines personnes disent ne pas faire attention aux regards des autres, beaucoup de choses s’y rattachent. Comme le fait de bien s’exprimer en public, de choisir des vêtements qui vont plaire ou de poster quelque chose sur les réseaux sociaux. Nous avons peur d’exposer nos imperfections et de les révéler parfois au plus grand nombre. Se montrer devant beaucoup de personnes ou organiser une simple réunion peut parfois faire peur. Cette peur est liée à une certaine angoisse sociale, s’imposant à nous naturellement, et à laquelle nous devons impérativement nous détacher. Finalement, nous arrivons souvent à faire des choix en fonction des autres et non pas selon ce que nous aimons vraiment.

Les effets liés à la peur du regard des autres

Nous vivons dans une société accordant une grande place à l’image. Que ce soit dans les magazines ou bien à la télévision par exemple, les différentes publicités font l’éloge d’une manière d’être ou de paraître idéal. L’impression que l’on donne aux autres semble alors très importante. On le voit d’autant plus avec les réseaux sociaux : les influenceurs veulent plaire, tout comme chaque individu en postant des moments de leur vie.

Certaines personnes pensent à tort que pour être aimé et apprécié des autres, il faut à tout prix leur plaire. Elle se cache alors derrière un masque, qui n’est pas vraiment leur propre reflet. Cette attitude peut alors faire naître un décalage entre ce que l’on montre de nous et nos réels besoins. Si notre style vestimentaire ne nous correspond pas ou si l’on n’ose pas affirmer nos propres idées, c’est que nous ne savons pas nous libérer du regard des autres.

Concrètement, comment parvenir à se détacher du jugement d’autrui ?

Ne restez pas focalisé sur ce que pourrait dire telle ou telle personne si vous changiez certaines choses en vous. Dites-vous dans un premier temps que tous les individus ont leurs propres problèmes et leurs priorités. C’est fort possible que beaucoup d’individus ne remarquent même pas le fait que vous preniez plus de liberté. Et, si c’est le cas, est-ce grave que quelqu’un parle de vous cinq minutes dans une discussion ? Puisque l’on ne sait pas prévoir la réaction des gens, autant s’offrir alors plus de liberté et ne pas penser aux autres. Vivre pour soi, c’est dans un premier temps penser à soi.

Il faut aussi se dire que le regard des autres n’impacte en rien le bonheur que vous pouvez vivre. C’est vous, et vous seul, qui déterminez ce qui vous rend heureux. Votre image vous appartient et n’est pas liée à celle des autres. Il est important de reprendre le contrôle de sa personne pour vivre la vie que l’on a vraiment envie. Bien entendu, ce retour à la liberté doit se faire d’une façon assez progressive. Si jamais vous deveniez complètement excentrique du jour au lendemain, il serait alors bien difficile de vous retrouver dans cette nouvelle personnalité.

Il faut alors passer à l’action, tout en prenant du recul, si jamais un jugement venait à être émis. En fait, les avis des autres sont-ils vraiment graves ? Et pourquoi jusqu’à présent vous agissiez de la sorte ? Est-ce pour vous ou pour les autres ? C’est en se posant les bonnes questions que vous pourrez finalement parvenir à mieux avancer et à agir l’esprit libre.

S’offrir de la bienveillance et connaître ses envies

Soyez aussi indulgent avec vous-même, les autres le seront ensuite avec vous. Gagnez en estime de vous, en vous valorisant et en gagnant en confiance notamment. Car finalement le premier regard porté sur votre personne, c’est bien vous-même. Acceptez alors de ne pas être parfait et ne portez pas forcément attention à vos défauts. Même si d’autres personnes vous jugent, partez du principe que rien de grave ne devrait arriver.

Mais c’est certain qu’en étant plus indulgent avec soi-même et en riant parfois de ce qui ne va pas, que les autres parviennent à être plus compréhensifs. Complimentez-vous et avec vos échanges avec les autres, retenez surtout les compliments que l’on peut vous faire. S’accepter tel que l’on est, c’est finalement accepter ses défauts. Si l’on a fait une bourde ou une maladresse, est-ce si grave que cela ?

Définissez également vos besoins et vos envies. En sachant ce qui peut faire plaisir, vous pourrez ainsi mieux déterminer vers quoi vous voulez tendre. Ainsi, en ciblant vos envies, il devient finalement plus simple de changer un peu son quotidien pour aller vers le bonheur.  Pour vous aider, vous pouvez noter sur un petit carnet votre humeur du jour et vos pensées positives. Ainsi, vous allez à la fois tout faire pour mettre de la bienveillance dans votre vie, tout en essayant de la sublimer au maximum.

Avancer individuellement, sans dépendance affective

Apprendre à se libérer du regard des autres c’est aussi : enlever cette peur d’être constamment abandonné ou rejeté par les autres. Ne pas rentrer dans un certain « moule », que chacun connaît depuis son plus jeune âge.

Depuis tout petit, on pense que si on ne fait pas les choses d’une façon précise, on ne va pas être aimé. On dépend trop souvent affectivement de nos proches, ce qui nous empêche d’avancer alors individuellement. On parle ainsi d’une certaine dépendance affective. Pour aimer et se sentir aimé, on pense alors qu’il faut agir comme les autres le veulent, alors que l’on se trompe. En effet, il vaut mieux s’écouter, se faire confiance et agir comme on le sent.

Prendre conscience de qui vous êtes, et de ce que vous êtes en mesure d’accomplir est déjà un grand pas vers la libération. Pour gagner en confiance, en compréhension et faire les meilleurs choix, n’hésitez pas à contacter un spécialiste via notre service audiotel. 

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments