Burn-out : 9 conseils utiles pour en sortir    

femme qui pose son front contre un mur

Véritable mal du siècle, le burn-out est un fléau qui peut toucher tout le monde. Le burn-out est un surmenage qui se traduit par un profond sentiment d’épuisement. Loin d’être une maladie mentale, ou imaginaire, le burn-out est un déséquilibre qui peut trouver sa cause dans le travail, au niveau familial et personnel pour exemples.

Provenant d’une situation bloquante engendrant stress et fatigue, le burn-out impacte le corps qui s’effondre et ne peut plus mettre en place de mécanisme de défense. Ce mal-être se traduit en règle générale par un sentiment de stress et d’impuissance alliés à une grande souffrance physique et émotionnelle. Le corps ne parvient plus à se ressourcer et par conséquent, faire face au quotidien devient une véritable épreuve.

Un burn-out correspond à une sorte d’engrenage, dont il n’est pas facile de sortir. Pour éviter que la situation n’empire, pouvant alors avoir des effets désastreux sur l’individu, voici 9 conseils à appliquer au plus tôt.

1- Burn-out : savoir identifier la cause du problème

En cas de fatigue émotionnelle et physique intense, il faut commencer par identifier la cause réelle du problème. Vous vous sentez dépassé, stressé et complètement épuisé, dans l’incapacité de faire face à l’existence en généralité. Chaque jour est pour vous un nouveau défi ? Alors, vous ne pouvez plus continuer à vivre comme cela. Il est vraiment important de trouver la cause du problème. N’hésitez pas à en parler avec un professionnel qui pourra vous aider et vous accompagner dans votre démarche.

2- Burn-out : être en mesure d’exprimer sa souffrance pour aller mieux

Pour évacuer et partager son ressenti, il n’y a pas mieux que le dialogue. Dans un premier temps, parler de son état à un proche peut assurément aider à aller mieux. Il n’empêche qu’un suivi auprès d’un professionnel, est fortement préconisé. Savoir mettre des mots sur vos maux et les exprimer vous permettra de faire un grand pas en avant vers le bien-être.

3- S’éloigner de la cause du burn-out

femme qui dors sur son bureau

Une fois le surmenage détecté, il faut absolument prendre du temps pour soi. Pour cela, il faut être capable de s’éloigner de la cause de vos maux. Quand il s’agit d’un burn-out professionnel, un arrêt de travail est nécessaire pour prendre du recul et en tirer les bénéfices escomptés. Quand l’origine du problème est familiale, ce recul devient alors plus difficile à réaliser, mais ici aussi, l’éloignement se voudra salvateur. 

4- Burn-out : l’importance de s’accorder du temps pour soi

Le burn-out est engendré par une routine pesante stressante. Pour se détacher complètement d’un quotidien compliqué, les repères doivent absolument changer. Quand le burn-out s’installe, l’idéal est de casser complètement sa routine, tout comme son environnement et sa façon de faire. Accordez-vous le temps nécessaire pour prendre du recul par rapport à la situation.

5- Burn out : retrouvez votre confiance en conservant des pensées positives

Si ces derniers temps, votre corps a souffert d’un quotidien non approprié, vous ne devez pas vous sentir responsable de ce que vous avez vécu. Justement, le fait de reconnaître qu’il s’agisse d’un burn-out doit vous aider à reprendre confiance en vous. Même les plus forts d’entre nous ne sont pas insubmersibles, n’oubliez jamais cela. Si vous avez perdu toute confiance, c’est le moment de vous exprimer à nouveau, à travers des pensées positives, des activités ou des passions qui vous tiennent à cœur. Surtout, ne vous oubliez pas et vivez autrement.

6- Ne vous isolez pas socialement

Le retrait social est fréquent en cas de burn-out, mais entourez-vous de personnes aimantes et saines, celles qui ne vous jugeront pas et qui vous aideront simplement à traverser cette phase difficile de par leur présence à vos côtés. J’insiste particulièrement sur ce fait. Ne vous coupez surtout pas de vos relations sociales et amicales. Dirigez-vous en bonne compagnie vers les petits plaisirs simples de la vie. C’est grâce à l’attention que vous porterez à nouveau sur vous-même et les autres que vous parviendrez à aller mieux.

7-  Le repos est essentiel pour sortir indemne d’un burn-out

Le corps a besoin de se recharger en permanence, et plus notamment en période de burn-out. Quand le burn-out se manifeste, il n’est pas rare de devoir rester allongé plusieurs jours. Peu importe, s’il faut en passer par là pour aller de l’avant, écoutez votre corps. Trouvez le temps nécessaire pour recharger vos batteries. Et quand vous commencez à aller mieux, reprenez petit à petit le cours de votre vie. Pour bien comprendre, le corps fonctionne un peu comme un gros ballon. Si au départ, vous avez beaucoup d’énergie, vous devez vous investir beaucoup plus quand le ballon se dégonfle. Au fur et à mesure, le corps ne cesse de demander un investissement plus conséquent, alors que le ballon est de moins en moins gonflé. Il est donc important d’accorder une large place au sommeil et au repos pour vous sentir bien.

8- Reprendre une vie différente

Quand on est à l’écoute de son corps, on vit son quotidien en fonction de ses besoins. On ne se dévalorise plus et l’on fait le nécessaire pour combler le sentiment de vide intérieur qui nous tire vers le bas. Par exemple, si vous sentez la pression monter au travail, n’hésitez pas à vous accorder une pause, dès que les choses vous dépassent. Apprenez à transformer les contraintes, ainsi que la vision négative que vous avez sur votre travail ou encore sur votre situation personnelle. Dans tous les cas, retrouvez un regard positif sur votre existence pour ne pas avancer à reculons et pouvoir tout simplement vous épanouir. Être heureux dans son travail, dans son couple et avec ses proches, c’est être heureux dans sa vie, tout simplement.

9- Apprenez enfin à dire « non »

D’une façon générale dans tous les domaines de votre vie, apprenez à dire « non ». À chacun ses limites. Force est de constater que dans la vie il faut apprendre à faire des choix en adéquation avec ses attentes et ses possibilités. Il vaut mieux partir du principe que l’on ne peut pas tout faire, plutôt que de mettre sa santé en danger.