AU
SOMMAIRE

Le travail rend t-il heureux ?

On dit que le travail est bon pour la santé. Mais, s’agit-il d’un mythe ou d’une réalité ? Le fait est que le travail occupe une place importante dans notre société, nous lui consacrons par ailleurs un tiers de notre temps. Depuis toujours, l’homme exerce une activité pour assurer sa survie et son confort matériel. Mais, qu’en est-il sur le plan personnel ? Plus concrètement, existe-t-il vraiment des travailleurs heureux ? On vous en dit plus. 

4 amies au travail

Certains métiers rendent-ils plus heureux que d’autres ? 

D’après une enquête de l’institut ViaVoice pour le nouvel observateur, 73% des Français sont plus ou moins heureux de se rendre au travail. Cette étude prouve notamment que les métiers dits « au sommet de l’échelle sociale » ne sont pas les plus enviés.
Le trio de tête des métiers qui rendent heureux est d’ailleurs assez surprenant !

  • Les cadres de la fonction publique se positionnent en tête, d’après l’étude, ils sont 90% à être heureux dans leur travail.
  • Juste derrière, on retrouve les agriculteurs. Ils sont 86% à aimer leur métier et sont heureux d’être utiles à la société.
  • L’enseignement secondaire quant à lui, se place en troisième position. 79% d’entre eux se disent par ailleurs satisfaits, en dépit des difficultés que leur métier représente.

Aimer son travail : un avantage de taille  

Force est de constater que les personnes exerçant un métier qui leur plait bénéficient d’un avantage considérable. À partir du moment où l’on est en accord avec soi-même, les contraintes professionnelles disparaissent, ou du moins, deviennent beaucoup plus supportables. De plus, évoluer dans un domaine que l’on affectionne est à la fois enrichissant et valorisant. Le fait est que l’on passe en moyenne 5 jours sur 7 sur notre lieu de travail. Notons que si les conditions sont favorables, notre bien-être s’en ressent, ce qui n’est pas négligeable. Pour autant, il est vrai qu’il n’est pas toujours simple de trouver un métier qui correspond pleinement à nos aspirations. 

Vie professionnelle : l’importance d’être en accord avec soi-même

Sur le plan professionnel, les personnes qui croient en leurs actions retireraient davantage de bonheur, que les personnes qui jouissent de positions ou de revenus plus élevés. Lorsque notre cadre professionnel est en accord avec nos principes et valeurs personnelles, il est plus stimulant de s’y rendre et d’évoluer sereinement. Pour certains, le fait d’exercer leur métier dans de bonnes conditions, prime  de loin sur tout les dictats et normes sociétaires. Nous pouvons par conséquent en déduire que l’ambition et la course à la richesse ne font pas partie intégrante des priorités de tout un chacun.

Les bienfaits du travail dans notre quotidien 

S’il est utile à notre épanouissement, le travail nous procure également une certaine indépendance et donne assurément un but à notre existence. Au sein de notre sphère professionnelle, nous pouvons également créer des amitiés sincères et durables. Le travail favorise indéniablement les liens sociaux. Il est vrai que l’entraide et la compassion sont des valeurs humaines essentielles. Nous sommes par ailleurs heureux de trouver une oreille attentive en la personne d’un collègue de travail, lorsque nous faisons face à des problèmes personnels par exemple. Aimer son métier permet aussi à l’homme de se dépasser, d’apporter d’une certaine manière sa pierre à l’édifice et d’apprécier ses temps libres. Le travail peut aussi constituer une échappatoire au quotidien. Par ailleurs, bon nombre parviennent à se ressourcer et se sentir pleinement épanouis dans le cadre de leur entreprise.

Perte d’emploi : quel est l’impact à court et long terme ? 

Licenciement économique, pressions, stress, burn-out professionnel, etc. Autant de facteurs qui attestent que chacun d’entre nous peut être confronté un jour ou l’autre à une perte d’emploi. Bien évidemment, la conséquence directe de la perte d’emploi concerne en tout premier lieu l’aspect financier. Cela peut également être perçu comme le début de la spirale de l’exclusion sociale, et peut en ce sens avoir de lourdes conséquences sur l’estime de soi. L’inactivité à court et long terme peut également provoquer des phases de dépression et des comportements parfois même agressifs. Le sentiment d’être inutile et la perte de repères en sont en partie responsables. Il est certain que l’on ne mesure pas toujours l’importance du routinier « Metro, boulot, dodo ». Pourtant, avoir un but et un timing horaire, donne assurément un sens à notre existence. Alors à la question le travail rend-il heureux ? Nous pouvons en déduire qu’il procure un équilibre évident sur bien des plans. Par conséquent, d’une certaine façon le travail contribuerait aussi à notre bonheur.

Envie de changement dans votre vie professionnelle, des doutes et des appréhensions vous empêchent d’avancer ? Contacter un expert pour élargir vos horizons par le biais de l’audiotel peut vous aider à mieux vous situer. Nos équipes se tiennent votre disposition 7j/7 & 24h/24.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments