Qu’est-ce que les mécanismes de défenses inconscientes ?

Les défenses inconscientes peuvent venir freiner notre croissance personnelle. Parce que nous voulons notamment tendre vers la perfection, parce que nous éprouvons des peurs parfois injustifiées, ces défenses inconscientes jouent sur l’estime que nous avons de nous-même.

Il faut aussi dire qu’un individu travaillant sur sa conscience explore davantage son âme. Il débute par explorer son intérieur pour trouver sa force et son énergie. L’ensemble de ce cheminement permet de dévoiler ensuite toute la clarté et la vitalité d’un individu. Quand on commence à percevoir son propre moi inconscient, on découvre une grande fragmentation intérieure, comme différentes personnalités enfouies. Ces contradictions de ce que nous sommes vraiment, au-delà de toutes considérations sociales et professionnelles, sont multiples.

En règle générale, notre cerveau ne peut pas emmagasiner toutes les informations, permettant alors à l’inconscient de se mettre en place. Agissant comme un amortisseur de défense, cet inconscient permet de nous protéger. Nous mettons alors en place différents actes de défense pour nous protéger. En voici quelques-uns.

S’afficher en tant que spectateur

Beaucoup de personnes ne veulent pas voir les connexions entre leur style de vie et le monde extérieur.

Une grande majorité d’individus vivent dans le déni et ne souhaitent pas reconnaître leurs traits de caractère, mais également révéler leurs véritables capacités. Ils s’affichent alors comme des spectateurs du quotidien et ne prennent pas forcément leur vie en main.

Une vie de critiques

Ce système de défense permet de ne pas culpabiliser soi-même, en critiquant régulièrement les autres et le monde. La critique devient finalement une arme pour se rebeller au quotidien et trouver une autre forme d’ouverture. En se détachant des autres, cette critique donne l’autosatisfaction d’une fausse participation.

Mais cette pensée critique ne permet pas de s’épanouir vraiment. Effectivement, ce n’est pas en trouvant les problèmes, que les solutions arrivent. Cette vague de critiques auraient même l’effet inverse, en enfermant l’individu dans une énergie négative assez néfaste. En effet, pour attirer la positivité, autant rester dans un schéma positif.

Supprimer de son esprit certains souvenirs

En voulant contrôler nos actes, nos dires, et parfois même nos pensées, nous ne nous révélons pas. Nous nous enfermons au contraire dans un schéma de dictats, loin d’un épanouissement personnel. Par peur qu’un acte ou un souvenir ne soit pas acceptable socialement, nous préférons nous défaire de ce sentiment. Cela peut être vrai pour une chanson, un film ou un livre apprécié, mais cette attirance n’est alors pas assumée. Cela peut aussi être le cas pour une relation sentimentale, rompue par peur de déplaire aux proches.

Sans se défaire des avis des autres, il est très difficile de réaliser un développement personnel. Vous vous enfermez dans des schémas psychologiques, émotionnels ou physiques qui ne permettent pas votre épanouissement et qui peuvent jouer également sur votre santé.

Des désirs réprimés

Le principe de répression peut être inconscient. Il s’agit par exemple d’une histoire traumatisante, vécue et oubliée. Le fait de ne pas s’en souvenir est une façon de ne pas subir la douleur et les émotions compliquées.

Parfois, ce refoulement inconscient s’exprime avec des convictions très fortes. Quand il s’agit de convictions religieuses ou sociales très ancrées, l’inconscient prend le dessus plus facilement. C’est en quelque sorte une barrière pour se prémunir d’éventuelles émotions compliquées à gérer. Ainsi, vous ne vous rendrez même pas compte que vos désirs ont été refoulés.

Se positionner en tant que victime

Nous connaissons tous au moins une personne révoltée par la vie. Ce mécanisme de défense enferme la personne. Il ne lui permet pas d’assumer réellement ses responsabilités mais de fuir une certaine réalité. Face au sentiment désagréable éprouvé, se positionner comme une victime devient un mécanisme de défense.

Il s’agit alors, de ce fait, d’un renoncement des responsabilités pour mieux déléguer.

Si nous nous positionnons en tant que victime, nous n’engageons plus notre responsabilité personnelle, en étant certain que cela n’est pas de notre ressort de changer les choses. Nous nous positionnons en tant que victime et nous ne nous impliquons pas réellement avec toute notre capacité à faire évoluer les événements.

En agissant ainsi, nous contribuons pourtant à entretenir nos propres souffrances. Nous nous engageons dans un cercle vertueux et cela ne nous aide pas à évoluer personnellement.

Si vous avez besoin d’un éclairage ou de conseils sur le sujet, nos experts de la voyance en ligne vous accompagnent. À l’écoute, ils répondront à vos questions dès lors que vous en éprouverez le besoin.